DSCF0906

DSCF0907

DSCF0908

 

L'idée de base vient d'ici: The Hippie Housewife

Gentillement traduit par Céline Zbieski

Vu sur Nounou Nature

 [DIY] APPRENDRE LES COULEURS ET CRÉER DES TABLEAUX ÉPHÉMÈRES... ET NON SALISSANTS ^^

Une chouette idée pour expérimenter et apprendre en s'amusant. Grâce à ces "cadres" remplis de peinture, les enfants peuvent créer des tableaux éphémères 

et apprendre comment les couleurs primaires se mélangent pour obtenir les couleurs secondaires. C'est beaucoup plus rigolo que de demander simplement : "jaune + bleu, ça donne quelle couleur ?" et l'enfant apprend mieux en agissant.

Pour réaliser ces trois "tableaux" d'expérimentation il vous faut :

- des sacs de congélations solides de grande taille
- des feuilles blanches pour créer un fond
- du scotch repositionnable 
- de la peinture liquide rouge, jaune et bleue

Scotchez les trois feuilles blanches sur la table. Posez par dessus les trois sacs de congélation. Mettre deux "flaques" de peinture dans chaque sac (rouge + bleu, rouge + jaune et jaune + bleu), bien espacées entre elles. Zippez les sacs de congélation en essayant de chasser l'air sans étaler la peinture. Scotchez tout autour de chaque sac, de manière à ce qu'ils soient solidement fixés sur la table.

Ensuite, c'est parti ! Les enfants peuvent observer le résultat du mélange des couleurs primaires. Ensuite, ils peuvent dessiner comme sur une ardoise magique (les traits ressortent en blanc), faire des empreintes de main ou même d'objets (à condition que ceux-ci ne présentent pas de risque de percer les sacs)... Le tout sans en mettre partout et sans repeindre les murs ^^

Je trouve cette idée très sympa, ça change de la peinture aux doigts et c'est beaucoup moins salissant ! On peut choisir d'installer cette activité à un endroit où on peut la laisser sans problème, car la peinture reste liquide à l'intérieur longtemps.

Source et tutoriel en images (en anglais) ici :http://hippiehousewife.blogspot.ca/2012/01/mess-free-finger-painting.html

Photo © The Hippie Housewife
Texte © Céline Zbieski